"Aménager le passe sanitaire pour les personnes trans". Une sénatrice interpelle le gouvernement


Wikipédia - Laurence Cohen


Laurence Cohen, sénatrice du Val-de-Marne membre du parti communiste français, s'inquiète de l'atteinte aux droits des trans induite par le passe sanitaire. Selon elle, celui-ci représenterait pour les transsexuels une intrusion dans leur intimité.


Il existerait un « risque supplémentaire constitué par la présentation du passe sanitaire pour les personnes trans ». En effet, si la personne n'a pas modifié son état civil, le prénom de naissance ne correspondrait plus - nécessairement - avec la possible nouvelle apparence, et cela risquerait de « déboucher sur des situations embarrassantes et violentes ». Peut-être même des agressions, voire des meurtres ou des suicides si on se réfère aux arguments de la sénatrice.


Ces craintes l'amène à poser une question à M. le ministre des solidarités et de la santé : elle demande ce « qu'il compte mettre en place pour lutter contre la transphobie et mieux respecter l'intimité des personnes, tout en s'assurant des normes sanitaires en période de pandémie et des conditions d'accès aux lieux accueillant du public ? ».


698 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance