Annie Cordy : sa chanson "chaud cacao" devient raciste 6 mois après sa disparition


Annie Cordy par Georges Biard


Décédée en septembre 2020, la ville de Bruxelles voulait rendre hommage à Annie Cordy, en rebaptisant le tunnel Léopold II par son nom, comme l'annonçait Bruxelles Mobilités le 8 mars dernier.


Pourtant, cet hommage n'aura peut-être pas lieu, à la suite des pressions des associations féministes et antiracistes belges qui lui reprochent de « véhiculer des stéréotypes qui n'ont plus lieu d'être aujourd'hui. » Dans leurs lignes de mire, sa chanson "Chaud Cacao".


Cette polémique est née lorsque Mireille Tseuhi Robert, la présidente de Bamko, une association « composée de femmes et d'hommes engagé.e.s et convaincu.e.s de la nécessité de déconstruire les fondements racistes et sexistes des sociétés », s'est emportée contre

« l'esprit de la chanson » qui poserait problème, comme le rapporte le quotidien belge Le Soir.


Même la Licra s'est fendue d'un tweet pour dénoncer « les dingues » qui voient du racisme partout.




98 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance