Audrey Pulvar : demander à une personne blanche de se taire est normal en fonction du sujet


Audrey Pulvar sur BFMTV.


Audrey Pulvar était invitée par Apolline de Malherbe sur BFMTV. sur le thème "la république doit être chez elle partout". Elle a eu l'occasion de s'exprimer sur les réunions en non-mixité organisées par l'UNEF.


Selon elle, il est normal pour des personnes qui seraient « discriminées pour les mêmes raisons et de la même façon » de ressentir le besoin de se réunir entre elles. Dans un grand numéro de langue de bois, la candidate socialiste aux élections régionales en Île-de-France déclare être contre les « réunions interdites à » mais en faveur des « réunions réservées à ».


Si, par hasard, une personne blanche s'aventurait dans une réunion « réservée aux personnes racisées », l'ancienne présentatrice TV magnanime ne propose pas de la « jeter dehors », mais il lui semble normal en revanche de lui « demander de se taire pour laisser parler les personnes les plus concernées » et d'être « spectateur ou spectatrice silencieux ».


Espérons que ceux qui sont appelés à se taire pour ne pas offenser Audrey Pulvar et ses amis pourront malgré tout utiliser leur bulletin de vote pour exprimer leur ras-le-bol de ces politiques qui font le jeu du fractionnement de notre société.


Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance