L'IEP de Grenoble invite à «prendre les mesures nécessaires pour garantir sa sécurité émotionnelle»


Voilà le curieux avertissement que la direction de l'IEP de Grenoble vient d'adresser à ses étudiants dans un courriel les invitant à participer à une conférence sur ZOOM sur les « violences et rapports de genre. »


Nous attirons votre attention sur le fait que cette conférence abordera des sujets qui peuvent être sensibles et créer des réponses psychologiques fortes. Prenez les mesures nécessaires à votre sécurité émotionnelle.

C'est touchant de voir à quel point la direction de l'IEP sait être aux petits soins pour éviter que ses étudiants ne soient troublés, voire offensés par un intervenant, un argument échangé au cours du débat, un fait qui dérange... Une micro-agression est si vite arrivée. Il est vrai que comme le rappelle Mathieu Bock-Côté dans son dernier essai, la révolution racialiste, « toutes les idées qui entrent en contradiction avec les préférences idéologiques de l'avant-garde militante du régime diversitaire ne sont pas considérées comme des idées, mais des actes de violence. »


Voici donc le message reçu par « l'ensemble des communautés de Sciences Po Grenoble » :


Malheureusement, l'IEP de Grenoble ne dispose pas des mêmes trésors de bienveillance et d'attentions pour ses enseignants quand après avoir été accusés d'islamophobie leurs noms sont placardés sur les murs de l'établissement et livrés à la vindicte populaire.



123 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance