L'UNI Rouen défend la statue de Napoléon face aux attaques du Maire


L'UNI Rouen devant le socle de la statue de Napoléon.


Depuis plus d'un an, l'UNI Rouen est mobilisée pour la défense de notre patrimoine et notamment pour le retour de la statue de Napoléon déboulonnée par la mairie socialiste.

Régulièrement, ils continuent à diffuser dans les rues de la ville une pétition pour le retour de ladite statue, comme ce fut le cas le week-end dernier, lors des journées du patrimoine. Le responsable de la section, Édouard Varin, commence - enfin - à être reçu par de nombreux médias (Cnews, journal télévisé de TF1, BFMTV, Le Figaro...) pour parler de ce combat qu'il mène avec sa section.


Découvrez par exemple son intervention sur CNEWS :

Cliquez ici pour signer la pétition.


Les journées du patrimoine qui ont eu lieu le week-end du 18/19 septembre ne sont pas étrangères à ce récent éclairage médiatique. En effet, ce déboulonnage entre dans une démarche plus vaste de déconstruction, entreprise par le nouveau maire de la commune. En effet, cette année, le maire de la ville de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol - élu en 2020 - a décidé de rebaptiser ces journées « les journées du matrimoine et du patrimoine ».

L'éloge au « matrimoine » (terme qui n'existe pas, mais ça féminise le mot, donc ça doit être bien) y ait prévu du 16 au 26 septembre quand les journées du patrimoine sont programmées pour les 18 et 19 septembre.


Celui qui, de temps en temps, organise ses discours à genou en soutien au mouvement américain Black Lives Matter, semble bien au fait des actions et méthodes de déconstruction.


N'étant pas à une provocation près, un "livreur Napoléon" a d'ailleurs été placé sur le socle de Napoléon...

Pas étonnant, sans doute, qu'Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate à l'élection présidentielle de 2022, ait choisi la ville de son homologue pour le lancement de sa campagne, comme le rappelle Nicolas Beytout dans une chronique sur Europe 1.



Du côté de l'UNI Rouen, la commémoration des 200 ans de la disparition de Napoléon Bonaparte, fût l'occasion pour la section de lui rendre hommage :



129 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance