La Ligue de Défense Noire Africaine ira cracher sur la tombe du Général De Gaulle



Cette organisation, présidée par le très sulfureux Sylvain Afoua dit Egountchi Behanzin, vient d’annoncer qu’elle ira prochainement cracher sur la tombe du Général De Gaulle. La Ligue de Défense Noire Africaine - LDNA - accuse le Général de Gaulle d’être « un criminel raciste, responsable de millions de morts africains.»



Ce tweet a immédiatement été signalé par de nombreux internautes qui demandent au ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, de dissoudre cette organisation racialiste et séparatiste.


Contrairement à ce que prétend la LDNA, le Général De Gaulle a toujours entretenu une relation de confiance et de respect avec l’Afrique. Maître Fontana, avocat et membre du CERU, rappelle dans une tribune publiée dans le Figaro, à l’occasion de l’anniversaire de l’appel du 18 juin que :

Le général de Gaulle fut, tout au long de sa vie, reconnaissant envers l’Afrique et envers les Africains de leur effort dans la libération de la France. Il l’exalte dans ses Mémoires de Guerre : « Participer avec des forces et des terres françaises à la bataille d’Afrique, c’était faire rentrer dans la guerre comme un morceau de la France. C’était défendre directement ses possessions contre l’ennemi (…) C’était, enfin, arracher la France libre à l’exil et l’installer en toute souveraineté en territoire national. »
Il manifeste sa reconnaissance en créant Compagnons de la Libération une quinzaine d’Africains (environ une dizaine de tirailleurs et cinq civils). Ensuite, dans son discours d’ouverture de la conférence de Brazzaville, le 30 janvier 1944, ses paroles sont prophétiques pour caractériser les liens entre la France et l’Afrique : « Parce qu’elle est la France, c’est dire la nation dont l’immortel génie est désigné pour les initiatives qui, par degrés, élèvent les hommes vers les sommets de dignité et de fraternité où, quelque jour, tous pourront s’unir (…) il y a désormais entre la Métropole et l’Empire, un lien définitif. »

Consulter l'intégralité de la tribune

380 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance