La Mairie de Paris fait la promotion d'ateliers interdits aux hommes ... au nom de l’amour vélo.


© Canva


La Mairie de Paris fait la promotion sur son site internet d’une opération appelée "No Mec’Anique », un atelier pour apprendre à entretenir son vélo en mixité choisie (femmes, personnes trans, personnes non binaires), pour faire de la mécanique dans un espace libéré des rapports de domination genrés.


Une fois par mois, l’association « les Cycklettes » organise ainsi un « atelier vélo participatif et solidaire », dans « un lieu convivial, qui promeut l'apprentissage de la mécanique cycle par tou.te.s ». L’occasion, selon le site de la mairie, de « pratiquer une activité manuelle, qui contribue à préserver l'environnement par l'utilisation de pièces d'occasion, dans un cadre sympa et inclusif. »


Enfin inclusif à l’exception des hommes cisgenre qui sont invités à rester à la porte. L’association étant subventionnée, les contribuables masculins ont-ils le droit de retirer de leurs impôts locaux la part attribuée à cette association qui ne veut pas d’eux ?

594 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance