Le Syndicat de la Magistrature appelle à décoloniser le droit



Le Syndicat de la Magistrature, qui avait fait le buzz avec son tristement célèbre "Mur des cons", veut désormais "décoloniser le droit".


Pour cela, il vient de lancer un appel à contribution afin de constituer un dossier consacré aux approches "décoloniales du droit et de la justice" pour sa revue Délibérée*. Toutes les disciplines (droit, économie, sociologie, histoire...) peuvent concourir pour déconstruire la "pensée coloniale", le "racisme d'Etat", "la violence systémique" de la police, le "blantriarcat", et autres concepts à la mode ...


Depuis sa création, ce syndicat a toujours défendu et assumé une approche idéologique de la justice. Il suffit de se souvenir de la célèbre harangue du Juge Oswald Baudot, membre du Syndicat de la magistrature " à destination des jeunes juges qui débutent" qui constitue l'une des bases idéologiques de la gauche judiciaire :


  • "La justice n’est pas une vérité arrêtée en 1810. C’est une création perpétuelle".

  • "La loi s’interprète. Elle dira ce que vous voulez qu’elle dise. "

  • "Soyez partiaux. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d’un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d’un côté. Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l’enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l’ouvrier contre le patron, pour l’écrasé contre la compagnie d’assurance de l’écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice".


Au vu de ces extraits, on peut légitimement craindre la façon dont ces injonctions seront appliquées à l'aune de l'idéologie décoloniale. Tremble mâle blanc !


*Délibérée est une revue de réflexion critique sur la justice, le(s) droit(s) et les libertés. En croisant les regards (praticiens, savants, usagers, observateurs) pour embrasser à la fois la théorie, les institutions, les discours et les pratiques, elle entend re-problématiser ces sujets pour les traiter non comme des questions purement techniques, ni comme des objets de vaine polémique, mais en tant qu'enjeux de société, c'est-à-dire comme des problèmes politiques.

Animée par le Syndicat de la magistrature et coéditée par La Découverte, élaborée par un comité de rédaction autonome associant à parts égales des magistrats engagés et des personnalités aux parcours divers, illustrée et ouverte à des contributions multiples, Délibérée s'adresse non seulement aux professionnels du droit, mais aussi aux universitaires, journalistes, militants et plus généralement à tous ceux qui veulent s'emparer des questions relatives à la justice au sens large : https://www.editionsladecouverte.fr/deliberee_n_1-9782707197658



712 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance