Les films ne mettant pas suffisamment en avant les minorités seront disqualifiés des Oscars.



Depuis plusieurs mois, Hollywood vit sous la pression constante des activistes décoloniaux et LGBT. Ces derniers traquent, dans chaque projet de film, les appropriations culturelles, le manque d’inclusivité, les marques de racisme systémique, les prétendues offenses à leurs identités …

À tel point que pour prévenir toutes polémiques, les producteurs ont de plus en plus souvent recours à des « sensitive readers » payés pour relire les scénarios et les adapter au politiquement correct ambiant.


Une nouvelle étape vient d'être franchie par l'Académie des Oscars.


L’Académie des Oscars avait été victime d’une campagne agressive sur les réseaux sociaux. Des militants, rassemblés sous le pavillon du hashtag #OscarsSoWhite, lui reprochaient d’être trop blanche. Après avoir fait amende honorable, elle vient d’annoncer de nouveaux critères pour qu’une oeuvre soit éligible à l'Oscar du meilleur film.


Désormais, les films qui ne feront pas suffisamment de place aux minorités aussi bien à l’affiche que dans les coulisses ne pourront plus concourir pour les Oscars.


À partir de 2024, la prestigieuse statuette ne sera décernée qu'à des films qui auront fait preuve de leur « inclusivité ». Celle-ci sera basée sur 4 critères. Pour être éligibles, les films devront en satisfaire au moins 2.


  1. L’acteur principal ou secondaire du film devra être une personne issue d'une minorité ethnique sous-représentée, ou si ce n’est pas le cas, 30 % au moins du reste du casting devra être composé de personnes issues de groupes sous représentés (femmes, personnes LGBTQ+ , minorités ethniques …)

  2. L'équipe créative devra être composée en partie de personnes issues de ces groupes

  3. Il faudra prouver que des personnes issues de ces minorités ont eu accès à des stages rémunérés tout au long du processus de création, de la préparation à la postproduction.

  4. Enfin, toutes ces règles s’imposent de la même façon au studio et au distributeur du film.

La course sans fin vers une prétendue représentativité


L’Académie des Oscars vient de mettre la main dans un engrenage identitaire sans fin. Le fait que les studios et les plateformes de streaming multiplient, depuis quelques années, les projets mettant en scène des Afro-Américains est loin de contenter l’appétit d’inclusivité et de représentativité des activistes de « la cause ». Ces derniers ont désormais un nouveau cheval de bataille. Ils dénoncent le colorisme des séries télévisées. Celles-ci sont accusées de privilégier des personnes de couleurs, mais à la peau claire.


Il est à craindre que les règles fixées par l’Académie des Oscars soient déjà obsolètes, car il faudra désormais un nuancier de couleurs pour prétendre représenter l’ensemble des communautés…



Les nouvelles règles de l'Académie des Oscars



https://www.bfmtv.com/people/diversite-les-regles-des-oscars-changent-pour-que-le-meilleur-film-soit-le-plus-inclusif-possible_AN-202009090080.html

66 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance