PETA appelle à changer le langage oppressif et suprémaciste envers les animaux


© Péta


"Poule mouillée" "rat" "paresseux" "porc" voilà les nouveaux mots qui dérangent !

L'association de défense des animaux PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) s'en prend aux termes utilisés par les êtres humains qui sont, selon eux, oppressifs pour les animaux. En cause, des expressions qui constituerait un "langage suprémaciste".

Cette association est connue pour ses prises de positions et ses actions parfois violentes, et pour sa défense de l'antispécisme.


Dans un tweet publié cette semaine, elle explique donc que :

"Les mots peuvent créer un monde plus inclusif, ou perpétrer de l'oppression.

Utiliser un animal comme insulte renforce le mythe que les humains seraient supérieurs aux autres animaux et justifierait leur avilissement.

Levez-vous pour la justice en rejetant le langage suprémaciste.

Utiliser les animaux comme insultes perpétue du spécisme".

Elle déplore par exemple que "poulet" (poule mouillée) soit utilisé pour traiter quelqu'un de lâche, "rat" pour un mouchard , "serpent" pour un abruti, "cochon" pour quelqu'un de repoussant ou un "paresseux" pour quelqu'un de feignant.


Sur twitter, beaucoup s'interrogent pour savoir s'il s'agit d'une plaisanterie.

Certains rappellent que le paresseux a justement été nommé comme ça pour cette caractéristique et demandent donc à PETA de supprimer cette "connerie".

Et d'autres se demandent si PETA aime vraiment les animaux, ou si l'association veut faire passer les défenseurs des animaux pour des débiles.

Il est vrai que l'on peut légitimement se poser la question...

670 vues0 commentaire

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance