Safe Space

Un safe space se traduirait par « espace sûr » ou « espace sans danger ». Ces espaces sont également appelés « espaces positifs ».


Il s'agit de lieux où des personnes « habituellement oppressées, marginalisées ou discriminées » pour leur appartenance à des "groupes sociaux" pourraient se réunir entre elles pour parler sans craindre d'être « agressées » ou « attaquées ».


Ce concept vient des États-Unis, dans les années 1960, et était dédié aux personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles avant d'être étendu aux mouvements féministes.

En France, les ancêtres des safe spaces étaient les « réunions en non-mixité » créés lors de la fondation du Mouvement de libération des femmes (MLF) dans les années 1970.


À présent, les safe spaces et les réunions non-mixtes se diversifient au-delà des questions de "genre", "d'orientation sexuelle", ou de "race" touchant également les questions religieuses, le surpoids et on imagine assez facilement la capacité de nouveaux groupes à se former pour ne pas risquer de « subir des micro-agressions » ou d'entendre des « propos offensants ».


94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Régime diversitaire

Le régime diversitaire est un concept développé par Mathieu Bock-Côté, sociologue et essayiste canadien, qui le définit comme suit : Le régime diversitaire, au Canada, se présente comme une entreprise

Mansplaining

Le mansplaining est développé par les féministes américaines depuis la fin des années 2000. Composé des termes « man » (homme) et « explaining » (expliquant), la traduction française serait donc l' «

Détransitionner

C’est le fait, pour des personnes ayant suivi une transition de genre et de sexe grâce à un traitement hormonal et des opérations chirurgicales, de s’engager dans une démarche contraire, en arrêtant s

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance