17 septembre 2020

Les étudiants de l'UNI à Rouen se mobilisent pour défendre la statue de Napoléon

Le maire socialiste de la ville de Rouen a annoncé sa volonté de remplacer la statue de Napoléon qui est présente depuis 1865 sur la...

15 février 2021

Burkini à Nanterre, l'UNI demande des comptes à l'université

Le Journal du Dimanche a révélé que la piscine universitaire de Nanterre a proposé, pendant 3 ans, des créneaux réservés à des femmes...

15 février 2021

Sciences-Po, l’UNI se mobilise contre l’influence du racialisme

Sciences-Po Paris - @wikicommons - celete En décembre, l’UNI Sciences-Po avait tiré la sonnette d’alarme dénonçant l’influence...

Pétition à Emmanuel Macron, Président de la République
Pour faire barrage aux "Décolonialistes" !

Monsieur le Président de la République,

 

Une dangereuse idéologie, le « décolonialisme », se répand en France, appellant à « déconstruire la culture blanche », notre Histoire et notre civilisation. 

Ces militants sont des activistes souvent issus des mouvances les plus radicales. Ils prônent un communautarisme revendicatif et agressif. Soufflant sur les braises, ils essaient de pousser ceux qu’ils désignent comme les « minorités », les « victimes » opprimées par un Etat « raciste » et « islamophobe » à manifester en saccageant nos monuments et en s’en prenant à notre police et à notre gendarmerie. 

Cette incitation à la haine et à la guerre civile est inacceptable !

C’est pourquoi, je vous demande de mettre un terme à ces exactions par la mise en oeuvre immédiate de mesures fortes : 

  • Les organisations et individus responsables du saccage de nos monuments, d’actions violentes, d’incitation à la haine ou de violences contre les forces de l’ordre doivent être pénalement condamnés afin de mettre fin à l’impunité scandaleuse dont ils bénéficient.

  • Des indemnisations à la hauteur des dégradations causées, doivent leur être imposées.

  • Une surveillance des structures et associations proches du réseau « décolonialiste » doit être mise en place. Les structures dangereuses ou incitant à la haine raciale doivent être définitivement fermées. Il est également impératif de leur interdire tout prosélytisme, en particulier au sein de nos établissements scolaires.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, mes respectueuses salutations dûes à votre fonction.

Signez la pétition

Merci pour votre signature !