Sylvain Afoua, alias Egountchi Behanzin, leader très radical de la LDNA.




Désormais, il répond au seul nom d’ « Egountchi Behazin ». Pourquoi, le fondateur de la Ligue de défense noire africaine - LDNA - ne souhaite-t-il plus qu'on l'appelle Sylvain Afoua, sa véritable identité ? Est-ce pour se construire une identité plus « africaine », pour effacer « un prénom de colonisé » ou plus prosaïquement pour faire oublier qu’il a été condamné à 7 ans de prison pour viol sur personne vulnérable en 2014 ?


Dans sa biographie twitter, il se présente comme « révolutionnaire », activiste Anti-impérialisme et Anti-Négrophobie et militant Panafricain.


Habitué de la surenchère, il dénonce lors d’une manifestation à Paris en juin 2020 la France comme étant « un état totalitaire, terroriste, colonialiste et esclavagiste ».


Profitant de la journée de commémoration de l'appel du 18 juin, il insulte la mémoire du Général de Gaulle. Son organisation récidive le 9 novembre 2020 en appelant à aller cracher sur la tombe du Général De Gaulle. La LNDA accuse le Libérateur de la France d'être « un criminel raciste, responsable de la mort de millions d'africains. »



Ses violentes diatribes, relayées auprès de ses nombreux followers - plus de 139 000 abonnés sur Facebook à la page de la FDNA - contribuent à diffuser les thèses racialistes et un discours séparatiste en France.

984 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance