Appropriation culturelle


Le concept d'appropriation culturelle n'est pas nouveau. Les premières mentions datent de la fin du XXème siècle. Il s'est développé et radicalisé aux États-Unis depuis les années 1990, avant de devenir une arme militante dans l'arsenal des adeptes du décolonialisme à partir des années 2010.


Le sociologue Éric Fassin, figure de proue des "déconstructeurs" reconnaît ainsi dans un entretien au Monde que : « Ces références théoriques ne doivent pas le faire oublier : si l’appropriation culturelle est souvent au cœur de polémiques, c’est que l’outil conceptuel est inséparablement une arme militante.»


Dans son acceptation militante, l'appropriation culturelle se définit comme l'utilisation d'éléments d'une culture par les membres d'une culture jugée « dominante ». Elle serait intrinsèquement irrespectueuse et constituerait une forme d'oppression et de spoliation.


Pour illustrer ce concept, l'hebdomadaire Marianne relevait :


« Même lorsqu'il s'agit de mettre en avant une autre culture, le simple fait d'arborer des vêtements ou une coiffure qui ne correspondent pas à son pays d'origine peut être considéré comme un problème. La chanteuse Adèle l'a appris à ses dépens à la fin du mois d'août en déclenchant un tollé sur les réseaux sociaux après avoir publié une photo d’elle en hommage au Carnaval de Notting Hill, habillée aux couleurs du drapeau jamaïcain et coiffée de nœuds bantous. De très nombreux internautes l'ont accusée de s’approprier la culture africaine et lui ont demandé de supprimer sa photo ». source


79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Intersectionnalité

L'intersectionnalité vient de l'américain "intersectionality", concept développé dès les années 90 par l'universitaire féministe afro-américaine Kimberlé Williams Crenshaw. Il s'agit du fait de consid

Misogynoir

Misogynoir néologisme compte double. Il s'agit d'un savant mélange entre les termes « misogynie » et « noir ». La misogynie (du grec ancien : γυνη (gyno-) soit la « femme » & μῖσος (mîsos), soit la «

Cancel Culture

Cancel Culture ou « culture de l'annulation », « culture du bannissement ». Cette pratique vient des États-Unis et consiste à jeter l'opprobre sur une personne ou un groupe de personnes dont le compo

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance