Colorisme

Le « colorisme » est souvent défini comme une forme de racisme intériorisé. Il serait le résultat de stéréotypes imposés par les colons « blancs » et qui auraient fini par instaurer une forme de hiérarchie au sein même des populations noires, en fonction des nuances de leurs carnations.


Selon ce principe, les personnes à la carnation plus claire, les « lightskins » bénéficieraient de privilèges en comparaison des personnes à la peau plus foncée, les « darkskins ». Cette règle semble toutefois souffrir d’exceptions, puisque certaines militantes, comme la blogueuse « because I am Noire », soulignent que les femmes sont bien plus souvent « pénalisées » par la teinte foncée de leur peau que les hommes noirs.


Les débats qui entourent cette notion enflamment régulièrement les réseaux sociaux et contrairement à ce que l’on pourrait croire a priori de cette définition, les « lightskins » ne font pas toujours figure de privilégiés.


Sur les réseaux, elles sont souvent rejetées hors de la « vraie » communauté noire, car elles ne subiraient pas les mêmes discriminations que les « darkskins ».










176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Régime diversitaire

Le régime diversitaire est un concept développé par Mathieu Bock-Côté, sociologue et essayiste canadien, qui le définit comme suit : Le régime diversitaire, au Canada, se présente comme une entreprise

Mansplaining

Le mansplaining est développé par les féministes américaines depuis la fin des années 2000. Composé des termes « man » (homme) et « explaining » (expliquant), la traduction française serait donc l' «

Détransitionner

C’est le fait, pour des personnes ayant suivi une transition de genre et de sexe grâce à un traitement hormonal et des opérations chirurgicales, de s’engager dans une démarche contraire, en arrêtant s

Aidez nous à financer nos actions et nos travaux

en toute indépendance